Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-11-28T22:32:00+01:00

Ma vie de Maman comblée !

Publié par Mathy

Même si le temps me manque, que je cours à droite à gauche, que je ne sais même plus ce que c'est que d'être en forme, j'aime ma vie !

Je sais qu'être Maman n'est pas toujours facile, qu'il m'arrive parfois de regretter d'avoir peu de patience, que je déteste l'impression de ne pas profiter de mes filles, qu'il est difficile de concillier toutes les choses qui font la vie mais tout vient à point à qui sait attendre (je crois que c'est ça?!)... Malgré ce manque de patience dont je fais preuve parfois de l'autre côté je me réjouie de savoir attendre certaines choses sans ressentir de vide. Que je m'explique...

Avant, quand j'attendais quelque chose -que ce soit un évènement, une sortie, une visite- je n'avais que ça en tête et mes jours parraissaient long jusque la date tant attendue.

Mais maintenant les jours défilent et il y a tous les jours quelques choses qui m'attend. Des bonnes nouvelles, des projets qui se construisent, des sorties à organiser, des personnes à revoir, du travail mais surtout tous les jours il y a mes filles !

Et ça, mon dieu, que c'est bon !!!

Je sais que toutes mères ressent un amour inconditionnel pour ses enfants mais là, de le vivre, c'est tellement merveilleux !

Au fond de moi, je les aime bien plus que je ne pourrais le décrire mais j'ai une autre partie de moi qui admire chaque faits et gestes qui me montrent leur évolution et leur autonomie. Comme si des petites ailes leur poussaient dans le dos. Je crois que c'est ça. Comme si elles étaient nés avec rien et que petit à petit elles se transformaient en papillon volant de leurs propre ailes. Je suis persuadée que les voir grandir pourra me blesser, que ça me manquera ce côté bébé, que j'aurais mal de les voir partir pour l'école ou les vacances mais de l'autre côté et c'est là-dessus que je suis persuadée je serais la maman la plus fière du monde de les voir : femmes. Je n'ai pas peur qu'elles grandissent. Je n'ai pas peur de ce qu'elles vivront. Je n'ai pas peur de la vie. Et je donnerai cher pour que pendant quelques secondes on me montrent une image de ce qu'elles seront plus tard ; mes petites femmes.

Je sais qu'elles ne sont encore que des petits bout de chou et je veux qu'elles gardent à vie une âme d'enfant mais je veux leur donner toutes les chances d'être ce qu'elles auront envie. Qu'elles n'hésitent jamais à foncer et à croire en leur rêve même les plus fous.

A l'heure d'aujourd'hui j'ai juste compris que je serais toujours là pour elles et qu'elles sont des petites filles à part entière, des femmes en devenir.

Serait-ce le cordon ombillical qui s'est coupé? Entre nous, je ne sais pas du tout. Si c'est le cas, en se coupant mon amour s'est multiplié. Je les aime bien plus fort qu'hier et bien moins que demain. Je sais cette phrase est banale, c'est un dicton plus que connu mais ce soir il a un sens si énorme et sincère à mes yeux que j'ai voulu le citer.

 

Encore un petit mot pour mes filles :

 

Mes chéries, si j'écris c'est pour vous, pour que vous puissiez lire ce que je peux ressentir à certains moments de ma vie avec vous, une trace comme une certitude que ce je vous dis tous les jours prendra un sens dans quelques années : plus précis, comme un souvenir dont on peut redessiner les images.

 

Akilina qui en ce moment parle du matin au soir, il faut que je répète continuellement chaque mot ou phrase que tu arrives à prononcer et même si je t'admire quand tu t'exprimes, tu sens bien parfois que je suis fatiguée et tu ne comprends pas. Je ne suis pas en colère, jamais, juste épuisé par tout ce que je fais alors quand pour la 5ème fois de la journée tu descends l'escalier (à la vitesse d'un escargot) et que tu me dis : "petite marche" et que tu attends que je te le dises, donc tu repètes puis au final je dis : "petite marche" alors après il faut dire : "grande marche", c'est pareil puis "beaucoup de marches", puis il faut les compter, puis tu me montres qu'il y a un trou dans le bois de l'escalier... et j'en passe, c'est vrai parfois ça me fatigue et je passe à côté de toi et te dis : "Oui, Akilina, on sait : petite puis grande marche, beaucoup de marches, allez ma chérie, s'il te plait, descend", pardon si cela ne te fais pas plaisir mais c'est juste ma fatigue qui parle. Mais j'aime plus que tout quand je te vois arriver vers moi, que tu mets délicatement tes petites mains autour de mon visage, que tu me demandes si ça va puis me dit que je suis belle ! Ou encore que tu m'aimes fort, fort, fort ! J'aime quand tu prends soin de moi et que tu insistes pour me coiffer, je sens que tu t'appliques et tes petits doigts dans mes cheveux sont très agiles, tu te débrouilles à merveilles. J'aime quand tu me raconte des histoires et que tu essayes d'utiliser le mot "parce que" à tout bout de champ, c'est mignon. J'aime quand tu lis les cartes que tu reçois, en suivant les mots du bout des doigts et que tu arrives à reconnaître certains lettres, je suis impressionnée. J'aime tes câlins et tes bisous et je crois que si un jour tu ne voulais pas m'en faire, je serais très triste. Je t'aime ma chérie et surtout ne change rien, tu es une petite fille exceptionnelle.

 

Emélia, mon bout de femme, pardon à toi aussi car je sais que tu es bien quand je suis bien, tu fais tellement éponge sur ce qui t'entoure qu'en ce moment tu es fatiguée mais n'arrive pas trop à faire des siestes -tout comme Maman. En plus tu es malade, un vilain rhume, tu ne sais pas ce que c'est que d'être malade et je ne suis même pas plus présente que ça. J'ai beaucoup travaillé ces derniers temps mais demain en fin de journée, on va rattraper ça. Tu sais ma chérie, j'avais dû mal à comprendre ton côté solitaire et indépendante mais plus le temps passe, plus j'y arrive. De plus, je vois toutes tes progressions et c'est spectaculaire ! Bon, il y a aussi ton côté bêtises où si tu vois quelqu'un faire quelque chose et que tu sais pertinament que ce n'est pas bien ou que tu vas me faire peur, je peux mettre ma main à couper que en deux minutes pas plus tu me reproduis ce geste. Ta soeur se met debout sur le rebord de lit, je lui dit de faire attention, elle me montre qu'elle est grande, alors je fais l'étonnée et lui dit : "oh ben oui, dis donc tu es grande" et là je me tourne vers toi et bien sûr tu te diriges vers le bord du lit et tu fais la même. Sauf que j'ai peur pour toi car toi, tu n'as pas peur. Me comprends-tu? Mais je grandis aussi et maintenant je te laisse le faire car j'apprends à te faire confiance (entre nous, je ne suis jamais loin mais je suis plus discrète). Ma puce, je t'aime quand tu m'embrasses, c'est tellement rare mais quand tu le fais, c'est tellement spontané et tes bisous claquent, j'adore ! Je n'en aurais jamais assez mais je ne te force pas pour que tes bisous restent toujours magique. Tes câlins sont aussi rare mais ceux que tu me fais sont tellement rempli d'amour qu'à chaque fois je suis requinquée pour 15 jours. Donnes moi ce que tu voudras, je m'en contenterais, le principal c'est que tu tendes les bras vers moi comme à chaque fois avec cette impression que je t'ai manqué et qu'on ne s'est pas vu depuis une éternité. J'aime aussi comment tu te fais comprendre, comment tu réponds aux questions que l'on te pose, comment tu marches de plus en plus assuré, comment tu descends et montes les choses qui t'entourent (et que je me retiens de courir vers toi tant je m'inquiète mais tu te débrouilles)... il y en a tellement à dire... Ne changes rien car c'est vraiment grâce à toi que moi, j'ai grandit. Je dois te suivre et toi malgré tes 14 mois, tu es déjà tellement grande à mes yeux.

 

Je vous aime mes chéries.

Voir les commentaires

commentaires

Angélique lemaire 13/01/2011 13:38


C'est tellement beau et magique ce que te font vivre tes filles, je suis contente et émue en m^m temps de te voir si comblée, c'est formidable. Un enfant est tout ce qu'il y a de plus beau et
magique, mais on se rend pas compte a quel point cela peut nous changer avant d'en avoir soi m^m. Comme toi je me sens transformée et fière de l'évolution de ma puce m^m si parfois elles ne
comprennent pas notre réaction, notre amour par contre elles le ressentent. Gros bisous mathy, et je vous souhaite pleins de bonheur et d'aventures a 4.


Mathy 13/01/2011 13:51



Merci ma chérie d'amie ! Je pensai que je t'avais déjà donné l'adresse à toi mais apparemment non, en tout cas n'hésite pas à faire un tour de temps en temps j'essaye de le tenir régulièrement.
Il faut que j'appelle le pédiatre pour prendre RDV je te dirai si je peux passer te voir en même temp sinon dans le pire des cas à partir de mars je passerai puisque je suis en formation sur laon
(si tout va bien) de toute façon je te tiens au courant, t'inquiète pas.


Sinon je te souhaite aussi tout plein de bonheur, tu es une maman géniale et Emma est formidable, profite bien d'elle !


Gros bisous à vous 3, à bientot



Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog